Un ptit tour au Nevado del Tolima, et ! Adios la zona cafetera !

– du lundi 10 au dimanche 16 juin –

Salento, c’est aussi la porte d’entrée vers la merveilleuse vallée de Cocora, et plus haut, plus loin, les plateaux et sommets du parc national de Los Nevados.

la vallée de Cocora

Du coup, on n’a pas pu résister, on a posé les vélos quelques jours pour partir explorer le paramo : tout un écosystème d’altitude que l’on trouve sur les hauts plateaux de la Cordillère des Andes, entre la limite des forêts et les neiges éternelles(merci wiki…). Des immenses palmiers de cire de la vallée de Cocora au glacier Del Tolima, nous grimpâmes, d’abord dans la forêt humide aux milles orchidées, puis à travers un grand plateau venteux où ne poussent que de petits palmiers gorgés d’eau, puis enfin, quelques 2600m de dénivelé plus tard, sur les roches volcaniques du sobre-paramo, jusqu’à la neige.

El paramo et ses nuages

A 5000m d’altitude, c’était dingue d’admirer la valse des nuages qui passent et repassent, laissant apparaître tantôt un sommet, tantôt le plateau verdoyant de la « valle del placer ». Nous en gardons le souvenir d’un voyage loin, très loin, dans une nature sauvage et rude, d’une beauté époustouflante. 

Rupert, Emilie et Manolo


Notre guide, Manolo, avait lui aussi l’esprit vagabond. Adepte des cérémonies shamans qu’il pratiquait chaque week-end il fut un temps, il nous apprit beaucoup sur la faune et la flore locale, et sur la vie en harmonie avec l’environnement, sans jamais regarder la météo ; puisqu’il s’agissait uniquement, semble-t-il, de bien connaître le chemin. Merci à sa poudre de coca (promis, todo natural !) qui nous a permis de grimper sans avoir (trop) mal au crâne. Et Rupert ! On vous présente Rupert, jolie rencontre de vadrouille, so british, aux airs de Hugh Grant, avec qui il fait bon discuter dans un anglais distingué. On l’a A-DO-Ré ! Bon, on ne vous parlera pas de la boue, on a pensé que ça ne bous intéresserait pas. Huhu.

Pour la vidéo du voyage dans les nuages, c’est par là : https://youtu.be/W_WP94D0wZQ ! Que disfruten !

la fin du jour près du refuge

Après ces semaines au grand air, la perspective d’une grosse ville comme Cali ne nous enchantait guère. Mais quand on a goûté à la vadrouille à vélo, l’appel de la route est plus fort que tout. Nous nous remîmes donc en selle, avec le soleil cette fois, en s’offrant un dernier détour par les vallées vertes et caféinées, faisant halte à Buenavista. Grand bien nous a pris. Quelle vue ! Buenavista, petit village « muy tranquilo » sur la route de Cali, surplombe l’immense vallée qui file vers le sud. La montée était ardue, très pentue, mais de là-haut, on voyait toute la cordillère occidentale, à perte de vue, dans le calme d’un village secret…

Enfin, calme, avant le match de la Copa America ! On s’intègre comme on peut, alors une emplette plus tard, nous étions attablées au club de billard du coin, portant fièrement les couleurs de notre patrie d’adoption pour quelques semaines encore.

2-0 contre l’Argentine ! Viva Colombia ! 

! Vamos a Cali !

Le lendemain, nous filions vers Cali, plus rapides que la lumière dans la vallée du rio Cauca.

So far, so good !

Un commentaire sur “Un ptit tour au Nevado del Tolima, et ! Adios la zona cafetera !

  1. Ca a l’air trop cooool ce voyage, les photos et vidéos sont belles et vos articles bien écrits et agréables à lire! Et c’est vrai que sur les vidéos…on vous voit manger beaucoup :-p

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s