Sta Marta et le Parc Tayrona

– du mardi 21 au samedi 25 mai 2019 –

Santa Marta est la plus ancienne ville coloniale de la côte caribéenne colombienne. C’est devenu aujourd’hui une station balnéaire « branchée », et passés les grands immeubles blancs du front de mer, il ne reste de colonial que quelques jolies façades du centre-ville. Pas incroyable, diraient certains. C’est pourtant une bourgade typique de la côte, avec ses petites rues tranquilles contrastant avec l’animation des grands axes : tôt le matin, déjà les klaxons, passants et vendeurs de rue s’entremêlent dans un joyeux brouhaha. Une note amusante : les rues sont à « thème » : la rue des vendeurs de chaussures, celle des vendeurs d’électroménager, celle des carnicerias… Tout est bien ordonné ! Nous y aurons trouvé une jolie paire de tongs roses pour Emilie (RIP les tongs de l’UT4M qui n’auront pas fait 1 mois de voyage, et sans pédaler !). Pour nous, c’était le pied =) 

Après un jour off, une lessive (ouf !), un peu d’exploration des environs et une baignade dans les caraïbes au coucher du soleil, nous étions à l’assaut du Parc Tayrona et ses plages de rêve.

Vue de la plage « la Piscina », depuis le sentier côtier

Le parc Tayrona est à une vingtaine de kilomètres au nord de Santa Marta. Il s’étend le long de la côte, mêlant collines à la végétation luxuriante et plages sauvages à souhait… Un petit coin de paradis, abritant une grande diversité de faune et de flore.

Un petit plongeon ?

Imaginez une immense forêt vierge, avec singes qui sautent d’arbres en arbres, oiseaux étranges, et si l’on croit les panneaux, caïmans, jaguars, sans compter tous les insectes insolites (cigales géantes ???). C’est depuis plusieurs siècles un territoire sacré pour la communauté indienne qui habite encore les lieux. Quelle ne fut pas notre surprise, quand, arrivées à l’entrée du dit parc, on nous sauta dessus pour nous vendre je ne sais quelle assurance ou bungalow de luxe.  « Euh, non merci, on voudrait seulement marcher… ». Par la suite, au fil du chemin aménagé, des vendeurs ambulants, des installations électriques pour alimenter les divers hôtels/bungalows/campings qui pululent le long de la côte, des propositions de balades à cheval… Où étaient passés la côte sauvage, le calme de la forêt et ses sentiers déserts ? Si ce business a le mérite d’avoir rendu accessible ce bout du monde à un public large, nous avons regretté d’y trouver des airs de parc d’attraction. 

Bon, il faut avouer que la côte était belle, très belle, et que malgré cette nuance, une fois les visiteurs du jour partis, nous avons eu tout le loisir d’admirer la nuit qui tombe face aux vagues qui viennent s’éteindre sur la barrière de corail.

Le calme du soir sur la plage d’Arrecifes

Un instant magique… Avant la pluie !

Après avoir planté notre tente sous les bananiers (enfin !) dans un camping un peu à l’écart, passé une nuit humide et trop chaude au doux son des bruits de la forêt (#cigalesgéantes ???), nous étions bien décidées à en découvrir sa face cachée. 

Il est un chemin, disent les guides, qui passe à travers la forêt pour rejoindre la route principale. Ni une ni deux, nous étions en route, accompagnées par hasard d’un new-yorkais explorateur qui n’avait visiblement pas le sens de l’orientation, ni pensé à prendre de l’eau. Après avoir marché 6h en pleine jungle, crapahutant de pierres en pierres, passant sous d’immenses rochers recouverts de lianes, traversant des ruisseaux, observant singes et oiseaux colorés, mangeant des mandarines qui étaient en fait plutôt des citrons, et traversant les ruines d’un village indien, lieu sacré à l’atmosphère étrange… On s’est dit WAOUH. 

Le parc Tayrona ? C’était dingue !

Un commentaire sur “Sta Marta et le Parc Tayrona

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s