Premiers pas en Colombie

– mardi 14 mai 2019 –

La Colombie, enfin!

Préparer un long voyage n’est pas de tout repos. Chaque jour qui précède le départ fait naître de nouvelles questions. Des mois plus tôt, on s’équipe, on pense à l’itinéraire, on rêve… Plus le départ approche, et plus l’esprit se concentre sur les questions pratiques. Partir à vélo, c’est penser léger. On en vient à se demander si le 3e tee shirt mis dans la valise est vraiment utile, si on ne pourrait pas se passer du 4e slip qui pèse 3 grammes (on a vérifié!) ou encore si on ne ferait pas mieux de prendre juste 3-4 feuilles de papier toilette d’avance plutôt qu’un rouleau tout entier… #angoisse !! Puis un matin très (trop) tôt, le réveille sonne, et hop, on emporte avec nous le 4e slip, le 3e tee-shirt, le rouleau de pq, et puis même la guitare, direction l’aéroport, les vélos bien emballés dans leur paquet cadeau. Une fois dans l’avion, toutes ces questions s’envolent, comme par magie. Merci les films et les plateaux repas. Ouf, il était temps !

Bien arrivées à Carthagène des Indes, sans encombre donc, l’heure est aux préparatifs, en vue du grand départ. Enfin, l’autre grand départ, celui avec les vélos. Révision des bécanes, courses au marché local (oh ouiiii y’a plein de fruiiiits!), organisation des sacoches et discussions sur l’itinéraire, encore et toujours (qui a dit qu’on était toujours d’accord?)

Décalage horaire oblige, les réveils sont matinaux. Tant mieux, la vie commence tôt sur la côte, et dès 10h la chaleur écrasante aspire au farniente… Partout des couleurs, de la cumbia (ou du Shakira, pour le plus grand bonheur d’Emilie). On sent déjà la chaleur de vivre de la côte caribéenne, c’est chouette.

Ces quelques jours sont aussi l’occasion de découvrir la belle cité de Cartagena de Indias. Ville fortifiée au riche passé colonial, on se perd dans les élégantes ruelles du centre historique, on arpente les allées fleuries du quartier populaire de Getsamani, à l’affût de ses fresques murales (#streetart). L’attrait touristique de la ville a quelque peu dénaturé les lieux, beaucoup de restaurants, hôtels, vendeurs de rue parfois un peu trop insistants… Pourtant, comme Carthagène est belle, dominant les Caraïbes derrière ses remparts. Elle en a vu des pirates, elle ! Le musée de la marine en parle, justement, de tous ces pirates venus piller la ville au fil des siècles. On imagine leurs navires au pavillon noir surgir à l’horizon, sur la mer qui scintille.

Mais on n’est pas là (que) pour rêvasser, alors en selle, l’aventure commence !

Emilie et son appareil photo imaginaire

Vous trouverez quelques clichés de Carthagène dans l’onglet « galerie photos » =)

2 commentaires sur “Premiers pas en Colombie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s